SAMEDI 24 MAI

15h-16h30 • Go with le Flo

Bright Blue Gorilla | Comédie romantique | au Kino Babylon.

Jeune épicier franco-allemand de Berlin, Florian a tout du romantique maladroit. Sans cesse à la recherche du grand amour, il croit l’avoir enfin trouvé avec la belle Camille. A moins que son histoire d’amitié avec Jenny ne recèle bien autre chose… Un triangle amoureux franco-allemand délirant parsemé d’embûches, de poursuites en vespa et de saucissons !

« Michael Glover et sa co-scénariste Mea Machrowiak ont réussi ce qui semblait relever de l’impossible : une comédie du XXIe siècle à la fois tendre, charmante, sincère et, lorsqu’on s’y attend le moins, extraordinairement drôle, convoquant les esprits de Lubitsch, Wilder, et Sturges. » Max Alvarez, historien du cinéma.

Réalisé par Michael Glover. Avec Denis Aubert, Marina Senckel (Berliner Ensemble), Leslie Dubreuil.

Sélectionné dans une dizaine de festivals à travers le monde (Etats-Unis, Angleterre, Chine, Inde) – Meilleur film étranger à Myrtle Beach. Avant-première exceptionnelle à Berlin en présence des acteurs.

_________________________________

17h30 – 18h40 • Changer de vie dans des mondes multiples

Electric Flesh Brush Company | Pièce satirique | à l’ACUD TheaterEFB Company

Selon la théorie des mondes multiples postulée par la mécanique quantique, chaque décision que nous prenons dédouble notre moi et l’univers qui nous entoure. Les deux alternatives coexistent de manière parallèle. Quel rôle joue cette multiplication des mondes dans la compréhension de soi-même comme être indépendant ? Comme décideur moral ? Comme porteur de responsabilités ? Et toutes ces questions sont-elles après tout si importantes ?

Après “Des mondes multiples” et “Tu dois changer ta vie”, le metteur en scène Fränk Heller crée une satire sur le libre arbitre, le délire de la constante optimisation de soi-même et le zèle missionnaire des blogs ésotériques. Une pièce sur la responsabilité, la culpabilité et l’amour dans le siècle néolibéral.

_________________________________

19h – 20h • Les meilleurs des amours

Foto_SchöneNeueLiebe_Les Meilleurs des Amours (1)

Ulrike Düregger & Compagnie Spectacle chanté, parlé et dansé | à l’ACUD Theater

Un endroit comme une salle d’attente. Une rencontre. Un homme et une femme, deux pôles se rencontrent. Noir par rapport au blanc, le français par rapport à l’allemand, la Guadeloupe par rapport à l’Allemagne. Ils éprouvent, l’un pour l’autre, une attraction et de l’incertitude à la fois, et une force se dégage, se libère, s’épanouit: l’amour. Et comme tant de gens dans le monde entier, ils découvrent leur aptitude à aimer – et font face à un défi de plus : leurs différentes origines culturelles.

La performance a été élaborée en se basant sur de nombreuses sources : interviews de couples biculturels, littérature, poèmes, commentaires glanés ici et là sur Internet… La pièce n’a pas de surtitres ; c’est un parti pris qui immerge le spectateur dans l’incompréhension que ressentent les personnages face à la langue de l’autre.

Avec Ulrike Dueregger et Charles-Henry Peler

_________________________________

20h30-21h15 • Les Mauvais Élèves

Les mauvais élèves - pédagogues de la Ménagerie

P. Filliez, M. Roesch, V. Simon | Pièce d’après Prévert avec marionnettes, masques et jeu | à l’ACUD Theater

Le facétieux Igor a encore eu une idée prodigieuse, géniale et sensationnelle. Il veut jouer et mettre en scène un spectacle rendant hommage à son idole Jacques Prévert. À partir de textes, de poèmes et de chansons il embarque avec lui deux comédiens fantasques et saugrenus dans un voyage à la destination inconnue, aux escales burlesques et poétiques. Plus facile à dire qu’à faire. Les comédiens sont en retard pour la répétition, Igor est de mauvaise humeur et on se dispute les faveurs de la comédienne. Un drôle de désordre ! A Prévert maintenant de les réconcilier…
Pour ce projet le marionnettiste, artiste et acteur Pierre Filliez s’est associé à la pédagogue de théâtre Mathilde Roesch et à l’acteur Vincent Simon. Le résultat: une pièce au rythme endiablé à l’humour noir parfaitement dosé.

Mise en scène de Pierre Filliez , avec Mathilde Roesch et Vincent Simon