Le Square

Résumé de la pièce

Début: Sam. 28.05.16 – 20h00 

Lui, l’Homme, le voyageur de commerce, est, au sens propre, un sans domicile fixe, n’aspirant à rien d’autre qu’à parcourir les villes où il peut vendre les petits articles qui le font manger tout juste à sa faim. Elle, la Jeune Fille, la «bonne à tout faire», habite chez les autres et semble ne pas avoir de vie. Ils ne se connaissent pas, se quitteront dans quelques minutes et peuvent tout se dire.

Marguerite Duras (Auteure)

Marguerite Duras, nom de plume de Marguerite Donnadieu, a grandi au Vietnam et est partie à l’âge de 17 ans (1932) en France pour faire des études en mathématiques, en droit et en sciences politiques.  En 1940, Marguerite Duras a rejoint un groupe de libraires résistants. Son mari, Robert Antelme, également actif dans le groupe de résistance, a été arrêté par la Gestapo et déporté dans le centre de concentration à Dachau. En 1944, Marguerite Duras a rejoint le parti communiste français puis a manifesté contre le traitement réservé aux auteurs dans l’union soviétique, ce qui lui a valu une exclusion du parti en 1950.
Elle a écrit entre autre le scénario de « Hiroshima, mon amour » (1959), « l’Amant »(1991) et bien sûr  « Le Square » (1955). Elle a reçu de nombreux prix pour son roman  « l’Amant ».

 Rania El-Chanati 

Jeune actrice allemande bilingue, née d’un père palestinien et d’une mère allemande, elle a grandi à Dresde. À dix ans, elle monte sur la scène du Landesbühnen Sachsen de Radebeul, elle y joue Marie Stuart, jeune, aux côtés de sa mère, l’actrice allemande Annette Richter qui mène une carrière sur les scènes allemandes et à la télévision. Rania El-Chanati a joué au Hoftheater de Dresde sous la direction d’Helfried Schöbel, est apparu sur le petit écran, dans les programmes de la chaine allemande MDR Fernsehen, a fait des voix off pour Arte Berlin. Installée en France depuis 5 ans, elle a obtenu à l’université de Paris III Sorbonne Nouvelle, un Master en cinéma et audiovisuel avec pour sujet Le sel de la mer, un film d’une jeune cinéaste palestinienne, Annemarie Jacir. À Paris, où elle vit, elle a fréquenté le Cours Florent et suivi l’entraînement de Method Acting Center. Le rôle de la Jeune Fille dans Le Square de Marguerite Duras sera son premier grand rôle en France.

Serge Irlinger 

Il débute comme acteur à 19 ans au sein du Théâtre-Sous-la-Pluie, compagnie de la Région Lorraine, où il joue de 1979 à 1987 dans des mises en scène de J-M. Leroy. A 30 ans, il signe sa première mise en scène Le Temps des Lumières d’après Voltaire, Rousseau, Diderot… au Centre Dramatique National de Nancy dans le cadre du Marathon-Théâtre. Cette pièce qui connaît un grand succès public est jouée dans toute la France. En 1993, il crée sur le port de Loix-en-Ré La Nuit des Rois de W. Shakespeare avec l’aide de la DRAC Poitou-Charentes, dans le cadre des « Arts au soleil ». Ce sera son premier spectacle au sein de la compagnie Ilot-Théâtre. Depuis il y a mis en scène et joué : Hugo, Kleist, Césaire, Koltès, Brecht… grâce aux aides de la DRAC Poitou-Charentes, du Conseil Régional Poitou-Charentes, du Conseil Général de la Charente-Maritime, de la Communauté de Communes de l’île de Ré et de partenariats avec plusieurs structures de la Région Poitou-Charentes : La Maline, La Coursive, le Gallia-Théâtre, CREA, La Palène, l’A4, le Théâtre de l’Utopie…

Coproduction: Cie Ilot-Théâtre et La Maison des Arts

La Cie Ilot-Théâtre est subventionnée par la Région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, le Conseil Départemental de la Charente-Maritime et la Communauté de Communes de l’Ile de Ré.

D’autres collaborateurs

Marie de Oliveira: Co-metteuse en scène
Gilles Monfort: Univers sonore
Sébastien Tardon: Création lumière.